top of page

lun. 26 sept.

|

Les Jardins de Siloé

Agroécologie Paysanne : fondements et pratiques

Les inscriptions sont closes
Voir autres événements
Agroécologie Paysanne : fondements et pratiques
Agroécologie Paysanne : fondements et pratiques

Heure et lieu

26 sept. 2022, 10:00 – 30 sept. 2022, 17:00

Les Jardins de Siloé, 16 Brambéac, 35330 Val d’Anast

Participants

À propos de l'évènement

L’ÉCOLE DU VIVANT

A l’initiative de Nicolas Supiot, paysan-boulanger en Bretagne, un groupe de recherche interdisciplinaire pour l’agriculture naturelle et la régénération du Vivant existe depuis plus de 15 ans. L’École du Vivant, propose de relier les connaissances scientifiques dans des domaines divers, avec les savoirs traditionnels et le vécu des praticiens agricoles.

Cette approche originale qui s’appuie sur la phénoménologie, repose sur l’observation des phénomènes et de leurs dynamiques. Elle considère la ferme comme un organisme vivant.

Les formations de l’École du Vivant se déroulent au sein d’un domaine agricole en activité : l’écosite « Les Jardins de Siloé » de Brambéac. Ce lieu de recherche, de transmission et d’accueil développe des ponts entre des partenaires unis vers un même objectif : la santé de la Terre et des Hommes.

Le cœur de cette approche reste fondamentalement celle de l’agroécologie paysanne pour rendre une autonomie d’action et de décision aux paysans.

FORMATION AGROÉCOLOGIE PAYSANNE

Présentation-Objectifs

Cette formation propose à travers un stage de 5 jours, de vous transmettre les fondements et les pratiques d’une approche agroécologique et paysanne, à partir de celle développée sur la ferme. Pour ce faire, des disciplines complémentaires sont mobilisées :

D’une part, l’agroécologie scientifique et ses diverses dimensions, agricole, biologique, historique, anthropologique, économique et sociale.

D’autre part, une approche agronomique, via le diagnostic des sols par les plantes, les connaissances et les pratiques de l’agrobiologie, les semences paysannes, l’agriculture régénérative.

L’objectif est d’avoir à disposition les outils nécessaires pour appréhender son propre contexte agricole et les processus de la fertilité naturelle des sols, préalables à la mise en œuvre d’une agroécologie paysanne sur sa ferme.

Déroulement

Le stage s’échelonne sur une durée de 5 jours.

Pour chaque journée de 9h00 à 12h30 et de 14h00 à 18H00

La formation se déroule à la fois en salle sous forme d’exposés et sur le terrain avec des observations et échanges dans les champs.

Ce stage se structure en 4 temps autour de 4 grandes thématiques complémentaires développés par les intervenants

Intervenants

La co-animation est menée par 4 chercheurs en agroécologie intervenant à l’École du Vivant.

L’approche se veut transdisciplinaire, cette formation est donc vue comme un ensemble.

- Silvia Pérez-Vitoria (Economiste-sociologue spécialiste de l’agroécologie paysanne)

- Nicolas Supiot (paysan boulanger)

- Lilian Ceballos (pharmacologue et écologue)

- Miguel Neau (écologue agronome)

Programme et Contenu

Ce stage n’est pas élaboré pour suivre des horaires stricts selon les thématiques

Les 5 journées offrent la possibilité d’interventions échelonnées et progressives.

Il s’organise autour de 4 thèmes à travers 4 temps successifs. (cf ci-dessous)

La durée des périodes de travail en salle et sur le terrain peut donc être variable en fonction des demandes et bien sûr de la météo.

Les 4 grands thèmes développés par chaque intervenant :

Silvia Pérez-Vitoria : « Aux fondements de l’agroécologie »

Pourquoi une agroécologie paysanne ?

Nicolas Supiot : « Le vivant, enseignant d’une agroécologie paysanne pratique appliquée à la ferme. »

Pratiques de la ferme :  la démarche écosophique, boulange paysanne, semences paysannes, cultures associées, travail superficiel du sol, valorisation des produits de la ferme

Lilian Ceballos : « Un autre regard sur l’écologie scientifique appliquée au vivant »

La science au service d’une recherche paysanne

Miguel Neau : « La phytopédologie ou comment interpréter les liens entre les plantes spontanées et les sols ?  De l’usage de cette approche en agroécologie paysanne »

Compréhension de l’agrosystème par les plantes et construction d’une autonomie paysanne

Les 4 temps du stage

Après un temps d’Accueil, de Présentation et d’Introduction générale

Premier temps : L’approche globale

Salle :

L’agroécologie paysanne - Silvia Pérez-Vitoria :

Historique de l’agroécologie, les concepts clefs, les dimensions de l’agroécologie, ce  que l’agroécologie paysanne n’est pas.

Contexte de la ferme de Brambéac - Nicolas Supiot :

Originalité et intérêt des différents aspects développées sur la ferme.

Terrain :

Approche sensible du milieu - Nicolas Supiot, Lilian Ceballos, Miguel Neau :

Immersion et lecture du paysage de la ferme, observation des milieux, des végétaux et animaux sauvages et cultivés. Initiation à l’approche sensible.

2ème temps : L’approche anthropologique

Salle :

L’agroécologie paysanne - Silvia Pérez-Vitoria :

Approche socio-économique et anthropologique

Histoire de l’agriculture et évolution des biotopes - Miguel Neau :

Des biotopes naturels aux biotopes cultivés, pratiques et techniques agronomiques de la révolution néolithique à aujourd’hui en lien avec l’écologie des milieux.

Relation de l’homme au vivant - Lilian Ceballos :

un panorama des conceptions au cours des âges. Sciences, techniques et conséquences

Domestication - Nicolas Supiot :

Sols, plantes, animaux, histoire d’une co-évolution irréversible. Comment s’inspirer des lois du vivant dans l’agriculture ?

Terrain :

Découverte et observations des pratiques et techniques sur la ferme - Nicolas Supiot :

Paysannerie boulangère, reproduction et conservation de semences paysannes in situ, Polyculture-élevage, Importances et rôles de l’animal sur la ferme.

Le « canevas agroécologique » de la ferme - Miguel Neau :

Intrications et échelles écologiques, circulation des flux sur la ferme, rôles des animaux dans l’animation de l’organisme agricole et leur place dans les techniques agroécologiques.

3ème temps : L’approche phénoménologique

Salle :

Approche phénoménologique - Lilian Ceballos :

La réalité au cœur de la science : une science au service de l’expérience concrète de la réalité. Contingence locale et historique : pas de recette universelle, l’attention au vivant comme guide de choix des pratiques

Relation plante-sol, une clef pour la fertilité - Miguel Neau :

De la plante adventice à la plante bio-indicatrice, de la plante bio-indicatrice à la plante régulatrice, facteur d’amélioration des équilibres agroécologiques.

Terrain :

Pratique de la phénoménologie appliquée en agroécologie paysanne - Lilian Ceballos, Nicolas Supiot, Miguel Neau.

Traduction sur le terrain (champs, prairies, milieux humides, circulation des animaux, rotations et associations des plantes cultivées et des plantes sauvages sur l’ensemble de la ferme). Observations, échanges, analyses, discussion

4ème temps : L’approche agroécologique pratique

Salle :

Les coopérations plantes / micro-organismes - Lilian Ceballos :

Une histoire de la vie et de la mise en place des écosystèmes complexes.

Comment favoriser ces coopérations en agroécologie paysanne ?

Le diagnostic agroécologique pour optimiser ses pratiques - Miguel Neau :

Compréhension du sol et orientation des pratiques agricoles à l’aide des plantes bio-indicatrices et d’observations agropédologiques. La «prairie agraire», un outil de régénération des sols, sa mise en œuvre agronomique sur la ferme

Cultiver le levain du sol - Nicolas Supiot :

Témoignage, types de pratiques et d’outils mise en œuvre sur la ferme, approche intuitive et expérientielle à l’épreuve de la réalité.

Terrain :

Actions et pratiques en agroécologie paysanne en fonction des parcelles et des sols - Nicolas Supiot, Miguel Neau, Lilian Ceballos :

Échanges et discussions à propos des parcelles étudiées sur la ferme, historique et suivis des parcelles depuis plusieurs années, exemples de diagnostics avec analyses phytopédologiques. Résultats des pratiques agronomiques et régénératives. Observation des cultures et micro-profils de sol.

Diagnostics, Analyses, interprétation et réflexions agronomiques.

Informations pratiques

  • Tarif : 500 € (+15€ d'adhésion à l'association "Ecosite Les Jardins de Siloé")
  • Le nombre de places est limité à 20 personnes.
  • La formation dure 5 jours.

Gite sur place : 15€/nuitée (18€ en hiver) en chambre de 6 personnes.

Apportez votre duvet, serviettes de toilette, chaussons, bottes.

Camping sous tente possible uniquement en été : 5€/nuitée.

Dans les deux cas (gîte et camping), ceci donne accès à la cuisine, la pièce de vie, la bibliothèque, et les sanitaires.

Les repas du midi sont préparés pour un coût de 12€ par déjeuner ; ceux du soir sont en auto-gestion. Vous pouvez apporter des spécialités locales pour le plaisir de tous ! ​

Il est envisageable de venir en famille au gîte ou en camping (forêt de Brocéliande à proximité, Golfe du Morbihan et Mont St Michel à 1h15 de voiture…).

Trois semaines avant le stage, nous envoyons des informations logistiques plus précises et un lien pour co-voiturage.

Courriel  ecositelesjardinsdesiloe@gmail.com

Site internet    www.ecositelesjardinsdesiloe.com

Pré-inscription

  • Pré-inscription

    Ce paiement est un acompte qui garantit votre inscription au stage.

    100,00 €

Total

0,00 €

Partager cet événement

bottom of page